Ateliers

Dimanche et lundi 26 et 27 octobre

Inscrivez vous ici

 

Au congrès de l’APT, les conférenciers feront leur présentation dans leur langue maternelle (français, anglais ou espagnol). Nous fournirons des écouteurs qui vous permettront d’entendre l’interprétation simultanée dans la langue de votre choix. Cliquez les titres pour plus d’informations

WS1–Faire davantage malgré les moyens réduits : Préserver les fortifications au XXIe siècle

Description
Pendant des siècles, partout dans le monde, des fortifications nous ont protégés. Elles ont aujourd’hui besoin qu’on les protège. Malheureusement, nous les regardons se délabrer par négligence, à cause du manque de fonds et de leur mauvaise utilisation. Apprendre à faire davantage malgré nos moyens réduits pourrait sauver plusieurs de ces structures.

Des experts en fortification nord-américains et internationaux se réuniront à Québec, ville désignée patrimoine mondial par l’UNESCO. Ils profiteront de cette occasion unique pour échanger des connaissances propres à la préservation des fortifications en maçonnerie. Le premier jour de cet atelier qui en dure deux sera consacré à un colloque ouvert aux spécialistes comme aux amateurs. On y proposera un survol des questions historiques, archéologiques, urbanistiques, techniques, interprétatives, sociales et économiques relatives à ces structures.

WS2–Ingénierie de la conservation : Principes et pratiques utilisés pour évaluer et traiter les structures patrimoniales Complet

Description
Les architectes et ingénieurs guidés par une philosophie de la préservation sont bien servis par les directeurs hiérarchiques grâce auxquels les projets évoluent efficacement en matière d’évaluation, de diagnostic et de rénovation, en dépit des problèmes éthiques et légaux (codes).

Pour atteindre une solide philosophie de la préservation des structures patrimoniales, il faut vérifier si les structures des bâtiments patrimoniaux sont adéquates tout en interprétant et en appliquant les codes et règlements pertinents. Au cours de cet atelier, nous couvrirons ce sujet en profondeur, et nous présenterons des méthodes permettant de concevoir et de mettre en œuvre la rénovation de structures.

WS3Savoir-faire : Combler le fossé entre tradition et technologie

Description
Les techniques de construction traditionnelles reposent fortement sur l’habileté des artisans qui transforment les matériaux bruts en éléments complexes qu’ils intègrent dans l’ensemble d’une construction. Avec l’industrialisation et la croissance rapide, le savoir-faire artisanal a été remplacé par des produits manufacturés ou usinés que des ouvriers ou des ouvriers qualifiés assemblent sur place. Alors que l’artisan intègre connaissances et expérience pour exercer son art, l’ouvrier ou l’ouvrier spécialisé compte sur un savoir extérieur, des produits manufacturés et des processus afin de pouvoir construire.

Préserver et conserver notre patrimoine bâti présente d’importantes difficultés, car il faut comprendre le travail requis, déterminer qui le dirigera et comment. En outre, notre bassin patrimonial n’inclut pas uniquement des bâtiments construits par des artisans, mais aussi un patrimoine moderne largement construit à partir de produits manufacturés. Les règlements de plus en plus complexes en matière de construction et le besoin d’adapter notre bassin d’édifices pour qu’ils répondent à des usages contemporains compliquent davantage la préservation et la conservation de nos bâtiments. Au résultat, une bonne pratique de préservation et de conservation exige l’intervention d’une équipe multidisciplinaire de spécialistes (architectes, restaurateurs, ingénieurs, artisans, entrepreneurs, historiens, etc.) qui pourront examiner et comprendre les enjeux, déterminer et évaluer des solutions possibles et mettre en œuvre les mesures correctives adéquates.

WS4–Les données documentaires : Plateforme à l’analyse de l’état et base de planification du projet de préservation Complet

Description
Lorsqu’on réhabilite d’importantes structures existantes, il importe de réunir d’abord toutes les données précises sur la géométrie et l’état actuel des structures. Les données documentaires sont une plateforme à l’analyse de l’état et la base dont se servent ingénieurs et architectes pour concevoir et mettre en œuvre le projet, pendant toute la durée de l’éxécution et de la construction. Comprendre les murs et les assemblages, cartographier les déformations structurelles et les systèmes de construction (en se servant de balayage laser et de photogrammétrie), vérifier l’hygrothermie des lieux et les données sur la pression dans l’ensemble des assemblages du bâtiment et connaître l’état des éléments cachés sont autant d’éléments qui offrent un intérêt particulier.   

Les participants seront capables d’assurer la réussite de la réhabilitation en assemblant avec précision le lieu et les données de construction. Les animateurs s’attacheront davantage aux dernières technologies et présenteront les outils actuels utilisés pour les mesures et l’évaluation non destructive (END). Les outils de mesure des bâtiments et l’END forment une fondation qui permet d’évaluer et de développer les structures existantes d’importance.

Photo by Claudel Huot

SEIGNEURS

(Benefactors and Specialty Sponsors)

MAÎTRES

(Partners and Specialty Sponsors)

COMPAGNONS

(Sponsors)