Volets de la Conférence 2017

Volets de la Conférence 2017

Cliquez ici pour des informations détaillées

 

Ottawa est un véritable foyer du patrimoine : territoire ancestral de la nation algonquine Anishinabeg, centre de l’industrie du bois au confluent de trois rivières, localité transformée pour devenir le siège du gouvernement national du Canada, aujourd’hui haut lieu de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la haute technologie et creuset de projets innovateurs de conservation, de construction et de mise en valeur dirigés aussi bien par « la ville et l’État », par les secteurs privé et public. La Conférence profitera de ce riche mélange d’histoire, de lieux emblématiques, de rituels et d’expertise qui en fera un événement mémorable et inspirant.

 

La conférence NOTRE CAPITALe, NOTRE PATRIMOINE, qui s’inscrit sous le sceau de la diversité, présente de formidables possibilités avec ses sept volets : trois volets techniques, trois volets culturels/communautaires et un volet consacré à l’intersection des politiques et de la pratique. Les exposés présentés sous chaque volet thématique aborderont, à petite échelle ou à grande échelle, des sujets tels que les paysages culturels, les inspections non destructives, la défense du patrimoine, l’ingénierie, la durabilité et le financement de projets. Les volets de la Conférence sont les suivants :

 

Savoir-faire : Techniques et technologie

 

Volet 1 : Documentation et diagnostic – Comprendre les lieux historiques. Pour réussir un projet de réhabilitation et de préservation, nous devons d’abord bien comprendre la situation. Ce volet aborde les faits nouveaux en matière de recherche, de documentation, de mesure, d’inspection non destructive, d’essais, de modélisation et d’outils de diagnostic pour la préservation d’immeubles, d’ouvrages de génie civil et de paysages culturels historiques.

 

Volet 2 : Conception – Planifier la conservation de lieux historiques. L’évolution continue des codes du bâtiment, codes de l’énergie et autres exigences réglementaires peut avoir des répercussions malheureuses pour des immeubles par ailleurs excellents. Ce volet traite de la préservation du tissu patrimonial grâce à des moyens avancés de conservation des matériaux et à l’intégration judicieuse de nouveaux dispositifs pour répondre aux exigences de programmes contemporains et rehausser l’efficacité.

 

Volet 3 : Réalisation – Intervenir dans les lieux historiques. Tous les efforts déployés pour comprendre et planifier un projet de préservation peuvent être en vain si la réalisation n’est pas à la hauteur. La collaboration entre les équipes de conseillers et de construction est vitale pour que tout se fasse correctement sur le chantier aussi bien que dans la gestion du projet. Ce volet explore les pratiques exemplaires dans la réalisation, au moyen d’études de cas et en examinant les plus récentes lignes directrices.

 

 

Intersection

 

Volet 4 : Politiques et pratique. En matière de conservation, la pratique, les mesures, règlements et normes émanant des gouvernements et les préoccupations des collectivités sont étroitement interreliés. Ensemble, ils créent un « climat » qui détermine quels projets sont possibles, quels sont réalisés et comment ils sont réalisés. Ce volet explore le rôle que peuvent et doivent jouer les gouvernements, les ONG, les praticiens et les professionnels à tous les échelons pour créer une culture de la conservation.

 

 

Collectivité

 

Volet 5 : Canada 150 – Patrimoine autochtone, diversité et nouvelles orientations. Le 150e anniversaire de la Confédération canadienne et l’anniversaire d’autres événements marquants – l’adoption de la National Historic Preservation Act aux États-Unis (1966), la création de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (1919) – présentent l’occasion de réfléchir à l’avenir de la conservation au Canada, aux États-Unis et ailleurs. Le mouvement de la préservation du patrimoine a œuvré pour permettre à un large public d’exprimer l’importance que revêtent des lieux et de travailler pour la protection de ces lieux, mais toutes les perspectives et toutes les traditions n’ont pas reçu la même considération. Comment pouvons-nous mieux intégrer les divers sens des biens culturels et biens du patrimoine et de la propriété pour créer un mouvement pertinent pour notre avenir? Comment pouvons-nous démontrer plus clairement le lien entre conservation du patrimoine et buts sociétaux plus vastes?

 

Volet 6 : Intégrer l’ancien et le nouveau – Immeubles, quartiers et paysages. Aménagement intercalaire, ajout d’annexes, conservation de façades, nouvelle construction dans des paysages historiques... Les défenseurs et les praticiens du patrimoine continuent de débattre de ce qu’est un projet de préservation réussi. Aux États-Unis comme au Canada, les normes de conservation sont fondées sur le principe que les annexes ajoutées à un immeuble historique doivent être compatibles, subordonnées et distinctes. Dans la pratique, l’évaluation d’interventions proposées au regard de ces normes est source de tensions. Où se situe la valeur, et en quoi consiste une conception de qualité respectueuse du contexte?

 

Volet 7 : Régénération – Collectivité, économie et lieux équitables. Les lieux historiques prennent toute leur valeur quand ils font plus que refléter un passé figé. Ils brillent véritablement quand ils racontent un récit qui est pertinent aujourd’hui. L’étalon-or : un projet d’aménagement privé qui est rentable tout en ralliant la communauté; la revitalisation d’un centre-ville qui concilie succès commercial et espace vital pour le public; ou un site historique qui redécouvre sa pertinence en intégrant des récits traditionnels et les récits de publics négligés ou opprimés, ou qui trouve de nouvelles sources de revenus concordant avec une « mission ». Mais comment naviguer dans les eaux agitées de ce processus de régénération?

 

 







LA CONFÉRENCE CONJOINTE APT-FIDUCIE NATIONALE DU CANADA 2017